11(1-2)

BREVIORA

Eén van de grote moeilijkheden van de geschiedenis van de technieken is de verspreiding van de bronnen : overal kunnen gegevens gevonden worden. Bovendien, in vele gevallen is systematisch zoeken - denk maar aan het archiefuitgesloten. Nu, het gebeurt vaak dat men tijdens een onderzoek kleine meldingen of een bundel ontdekt, waarin men zelf niet geïnteresseerd is, maar die voor andere vorsers bijzonder nuttig kunnen zijn. Over het algemeen gaan ze verloren : in het beste geval vult men een steekkaartje in, dat in een lade blijft.

Om dat te verhelpen opent Technologia een nieuwe rubriek : Breviora. Het is de bedoeling de vondsten (een zin in een archiefstuk, een miniatuur in een handschrift, een foto, een bijzondere bundel in een archieffonds of een bibliotheek, een voorwerp enz.) bondig te beschrijven.

Dank zij die rubriek zal niet alleen bekendheid gegeven kunnen worden aan de vondst. Aldus kan men bovendien de aandacht van de vorsers vestigen op onderwerpen die nog niet bestudeerd werden, en kan men b.v. oudere meldingen verwachten.

Wij hopen dat u zich de moeite zult willen getroosten om de interessante vondsten op de tekenen en naar de redaktie te sturen. Mogen wij U evenwel vragen uw meldingen voor deze rubriek beknopt op te stellen ?

BREVIORA

Une des grandes difficultés de l’histoire des techniques est la dispersion des sources : on peut trouver des données partout. De plus dans beaucoup de cas, songez aux archives, il est exclu de chercher systématiquement. Il arrive toutefois souvent au cours de recherches, que l’on découvre de petites mentions ou une liasse qui ne nous intéressent pas personnellement, mais qui peuvent être particulièrement précieuses pour d’autres chercheurs. Généralement ces trouvailles sont perdues : dans le meilleur des cas, nous remplissons une fiche, qui reste dans nos tiroirs.

Pour remédier à cela, Technologia ouvre une nouvelle rubrique : Breviora. Le but est de décrire brièvement les trouvailles (une phrase dans une pièce d’archive, une miniature dans un manuscrit, une photo, une liasse particulière dans un dépôt d’archive ou une bibliothèque, un objet, etc.).

Cette rubrique ne permettra pas seulement de publier les trouvailles. Elle attirera de plus l’attention des chercheurs sur des sujets négligés jusque là, et on peut ainsi espérer d’autres mentions.

Nous espérons que vous vous donnerez la peine de noter les trouvailles intéressantes et de les envoyer à la Rédaction. Nous vous demandons toutefois d’être concis.

EEN NIEUWE KONTAKTGROEP

Het Nationaal Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek heeft de oprichting van een kontaktgroep « Geschiedenis van de Technieken / Histoire des techniques » goedgekeurd.

Het bestuur bestaat uit Karel van Camp (voorzitter), Frans Lox (ondervoorzitter), Nicole Caulier-Mathy (ondervoorzitter). De sekretaris is Johan David.

Het sekretariaat is gevestigd op het Museum voor de Oudere Technieken (Guldendal 20, 1850-Grimbergen. Tel. 02/269 67 71).

Een eerste bijeenkomst zal vermoedelijk in oktober plaatshebben.

UN NOUVEAU GROUP CONTACT

Le Fonds National de la Recherche Scientifique a donné son accord pour la création d’un groupe de contact « Histoire des techniques / Geschiedenis van de technieken ». Le bureau est constitué par Karel van Camp (président), Nicole Caulier-Mathy (vice-présidente), Frans Lox (vice-président). Le secrétaire est Johan David.

Le secrétariat est fixé au Museum voor de Oudere Technieken (Guldendal 20, 1850-Grimbergen. Tél. 02/269 67 71).

Une première réunion se tiendra probablement en octobre.

L’HISTOIRE DES SCIENCES
EN VIDEO-CASSETTES

Dans le cadre de l’Université d’été « Histoire des Sciences et des Techniques » une expérience-pilote a été menée : la première vidéo-cassette d’histoire des sciences a été réalisée par l’atelier régional de Liège du GSARA.

Son sujet : Un instrument qui nous est familier : le galvanomètre dont le prof. van Camp (RUCA) a détaillé la longue histoire, pièces à l’appui. En effet, il n’a eu qu’à puiser dans l’exceptionnelle collection ancienne provenant de l’Institut Montefiore et actuellement conservée à la Maison de la Science de Liège.

Cette cassette intéressera le professeur de physique et ses élèves, le professeur de cours techniques, l’ingénieur, le collectionneur de belles vieilles choses.

On peut la commander, au prix de 750 F au secrétariat du cycle (M. Lefèbvre) ou au GSARA, rue de Harlez, 21 à Liège (M. Moitroux), tél. 041/ 53 03 03.

[1B. Gille, 1980. - Les mécaniciens grecs. Paris.

[2Villard de Honnecourt, 1986. - Carnet de Villard de Honnecourt. Introd. & Comm. A. Erlande Brandeburg, R. Pernoud, J. Gimpel & R. Beckmann. Paris.

[3G. Beaujouan, 1975. - Réflexions sur les rapports entre théorie et pratique au moyen âge, in The Cultural Context of Medieval Learning. Ed. J. Murdoch & E. Sylla. Dordrecht

[4R. Mark, 1982. - Experimente in Gothic Structure. Massachusetts Institute of Technology.

[5D. Hill, 1984. - A history of Engineering in Classical Antiquity and Medieval Times. La Salle, Illinois.

[6Les références aux livres et articles de revues sont indiquées par les noms d’auteurs et les années de publication, tandis que les références aux dispositions légales, rapports, etc. sont indiquées par de simples numéros d’ordre.

[7L’objet des séances consacrées à l’histoire de l’enseignement de la statistique durant la Second International Conference on Teaching Statistics étant limité à la période antérieure à la deuxième guerre mondiale, le texte de ce paragraphe est volontairement très condensé.

[8 Sans en faire mention explicite dans le texte, ni dans la bibliographie, nous avons également consulté de façon systématique les programmes des études des universités belges, en particulier pour les années académiques 1913-1914 et 1939-1940.



















info visites 268523

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française