Clara Immerwahr-Haber (1870-1915)

JPEG - 21.6 ko
Clara Immerwahr étudiante
  • Clara Immerwahr est née le 12 juin 1870 à Wojczyce (Pologne). Elle est la fille de Philipp Immerwahr, un industriel passionné de chimie. Jusqu’en 1877, Clara Immerwahr suit des cours à domicile avec ses frères et sœurs. Ensuite, elle intègre un établissement pour filles. En 1890, alors âgée de 20 ans, Clara perd sa mère. Cette année-là, elle déménage à Breslau (aujourd’hui Wroclaw en Pologne) avec son père.
  • En 1896, Clara intègre l’université de Breslau pour y suivre des cours de physique. Elle réussit l’examen un an plus tard et y étudie ensuite la chimie. Elle commence alors à travailler avec Richard Abegg.
  • 1900 est l’année où Clara Immerwahr défend sa thèse de doctorat en chimie sur la solubilité des métaux lourds. On raconte que la défense publique de sa thèse est un véritable succès de foule. En effet, elle est la première à obtenir un doctorat de chimie en Allemagne.
  • Le 3 août 1901, Clara Immerwahr épouse le chimiste Fritz Haber qu’elle a rencontré dix ans plus tôt sur les bancs de l’université. Ils déménagent à Karlsruhe car Fritz y est professeur de chimie technique. Durant les premières années de son mariage, Clara Immerwahr assiste son mari dans ses travaux.
  • En 1902, ils ont un fils, Hermann. Clara Immerwahr est femme au foyer et se plaint de cette situation dans des lettres envoyées à son ami Richard Abegg.
  • En 1905, Fritz Haber remercie Clara, sa femme, pour sa « coopération discrète » à l’occasion de la publication d’un manuel de thermodynamique ce qui atteste du travail scientifique réalisé au quotidien par Clara Immerwahr. Toujours en 1905, Clara commence à donner des conférences sur la « chimie dans la cuisine ».
  • Cinq ans plus tard, en 1910, Clara Immerwahr présente des conférences sur les « Sciences naturelles au foyer ». En 1911, Clara déménage à Berlin car Fritz Haber, est nommé directeur dans un Institut.
  • Au début de la Première Guerre mondiale, Fritz Haber est conseiller scientifique du ministère de la guerre et est chargé, en tant que chimiste, de développer des armes de masse. Pour Clara Immerwahr, le développement de ces gaz de combat est « un signe de barbarisme corrompant la chimie, une discipline ayant pour mission d’élucider les différents aspects de la vie ». Elle participe cependant à ces recherches qui aboutissent à la première attaque au gaz de l’histoire militaire en Flandres le 22 avril 1915.
  • Le soir du 1er mai 1915, Clara Immerwahr se tire une belle dans le cœur à l’aide de l’arme de service de son mari ; elle meurt le lendemain, le 2 mai 1915.
  • En 1918, Fritz Haber, accusé de crimes de guerre mais jamais inculpé, reçoit avec Carl Bosch le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur l’ammoniac (travaux auxquels a participé Clara Immerwahr).
  • La "Technische Universität" de Berlin a créé en 2012 un prix Clara Immerwahr de 15.000 euros récompensant des recherches sur la catalyse.


















info visites 217935

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française