Anna Morandi Manzolini (1714-1774)

JPEG - 13 ko
Portrait de Morandi-Manzolini par Cesare Bettini (1801-1855)
Memorie della Reale Accademia delle Scienze dell’Istituto di Bologna, t. VIII, Bologna, 1857
  • Anna Morandi nait à Bologne le 21 janvier 1714.
  • Dans les années 1730, un groupe d’anatomistes et d’artistes bolonais, soutenus par le Pape Benoît XIV, créée une collection de toutes les parties du corps humain reproduites en cire, afin de se passer des dissection de cadavres. Anna Morandi (1714 – 1774) appartient à ce groupe et participe à la réalisation de la première collection de modèles anatomiques de l’histoire.
  • Anna Morandi apprend l’anatomie et la dissection aux côté de son époux Giovanni Manzolini, un célèbre anatomiste, afin de l’aider à concevoir des cires anatomiques.
  • Elle réussit à représenter l’anatomie avec beaucoup d’exactitude, particulièrement les organes externes et internes de la reproduction, ainsi que le fœtus dans toutes les positions qu’il occupe dans l’utérus. A tel point que ses modèles anatomiques sont utilisés pour l’étude des accouchements et des opérations à destination des sages-femmes.
  • Dans la première moitié des années 1750, la santé physique et mentale de Giovanni se détériore, il est atteint de dépression et meurt après avoir contracté la tuberculose.
  • Suite à au décès de son époux en 1755, Anne Morandi assume seule leurs nombreux enfants et continue à fabriquer des pièces anatomiques. Elle demande aussi à l’Académie de Bologne de remplacer Giovanni en tant que professeur et anatomiste.
  • Trois ans plus tard, elle obtient une chaire d’anatomie à l’Académie de Bologne. Elle est réputée à travers toute l’Europe pour ses modelages en cire.
    JPEG - 137.8 ko
    Autoportrait en cire de Manzolini dissequant un cerveau
    Museo di Palazzo Poggi, Università di Bologna
  • Bien qu’elle soit aussi critiquée par des hommes scientifiques pour sa soi-disant inexpérience, Anna Morandi réussit à faire taire ses détracteurs en corrigeant les erreurs de ses collègues médecins. Elle est désormais reconnue comme la principale anatomiste de Bologne.
  • Malade en 1765, elle connaît de graves problèmes financiers. Le sénateur et comte Girolamo Ranuzzi lui achète sa collection, ses instruments et ses livres, et place le tout dans son palais. Il loge la célèbre anatomiste dans un des appartements du palais où les savants et les étrangers les plus illustres viennent lui rendre visite.
  • En 1769, l’empereur Joseph II lui prodigue les plus honorables applaudissements lors de son passage à Bologne. Ce dernier est tellement frappé par les œuvres d’Anna Morandi qu’il va fonder à son retour à Vienne une collection de cires anatomiques semblables, l’Institut Josephinum.
  • Anna Morandi décède le 11 juillet 1774.
  • Deux ans plus tard, en 1776, l’Académie des sciences acquiert la collection Morandi-Manzolini pour son cabinet d’anatomie.


















info visites 217934

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française