Hildegarde de Bingen (1098-1179)

JPEG - 864.8 ko
Hildegarde recevant l’inspiration divine
Codex des Liber Scivias
  • Hildegarde a vu le jour à Bermersheim en 1098 et est morte à Bingen en 1179 en Rhénanie.
  • A 14 ans, elle devient moniale dans le monastère double (pour hommes et femmes) de Disibodenberg.
  • Suite à des visions, Hildegarde écrit le Scivias (“connais les voies”), qui reçoit l’approbation des plus hautes autorités religieuses, celle du pape et celle de saint Bernard.
  • Hildegarde et ses moniales quittent leur monastère pour gagner leur indépendance vis-à-vis des moines du Disibodenberg, et fonder un nouveau monastère à Bingen, le Rupertsberg, vers 1150.
  • Hildegarde écrit au moins un ouvrage de médecine, Le Liber subtilitatum, qui expose les propriétés médicinales de la flore, de la faune, et des autres éléments (fleuves, minéraux,...) de la Création.
  • Hildegarde a une excellente connaissance de la flore et de la faune de Rhénanie. On ignore comment elle acquiert ses connaissances, vu qu’elle ne quitte presque jamais son abbaye et qu’on ignore le contenu des bibliothèques auxquelles elle a éventuellement accès.
  • Hildegarde écrit aussi des ouvrages religieux, musicaux et même un dictionnaire d’une langue inconnue.
  • Hildegarde est écoutée par les hommes et femmes les plus puissant(e)s de son époque, avec qui elle entretient une correspondance.
  • Considérée localement comme une sainte depuis longtemps, elle n’est officiellement béatifiée qu’en 2012, et nommée à cette même occasion “Docteur de l’Eglise”.
JPEG - 81 ko
La troisième vision du Liber Divinorum Operum.
Liber Divinorum Operum of St. Hildegard of Bingen, 1165
Biblioteca statale, Lucca (Italie)


















info visites 217935

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française