Denis Diagre

Biographie

Adresse

denis.diagre@br.fgov.be

Domaine de recherche

Botanique

Formation

Docteur en Philosophie et Lettres (orientation Histoire)
Collaborateur scientifique ULB
DEA en Histoire
Licencié en Histoire moderne

Titre et responsabilité

Expert CITES belge pour la famille des Cactaceae (2010-)

Expériences/ Activités passées

Chercheur au Centre d’Histoire Économique et Sociale, ULB, Institut de Sociologie, mars 2000-novembre 2005 (avec interruptions)

Professeur d’Histoire et de Sciences humaines à l’Académie de Bruxelles et aux Arts et Métiers (Bruxelles), décembre 2000 à mars 2001

Secrétaire d’administration et Attaché de cabinet du Ministre régional bruxellois chargé de l’Aménagement du Territoire et des Communications et Président de la Commission communautaire française (mai 1996- juin 1999) : en charge de la Politique générale et des subsides

Responsable du service de documentation de l’Institut supérieur économique d’Ixelles (ISEC) (décembre 1994 - juillet 1995)

Contrat de recherche en Histoire à l’Institut d’Étude des Religions et de la Laïcité (ULB, avril- mai 1994) : constitution d’un fichier bibliographique relatif à l’histoire de l’immigration en Belgique

Guide de l’exposition « La Franc-Maçonnerie et l’Europe » à l’Hôtel de Ville de Bruxelles (mai-juin 1993).

Publications et colloques

Ouvrage :

The Botanic Garden of Brussels (1826-1912), Reflection of a Changing Nation, National Botanic Garden of Belgium, Meise, 2012, 312 p. +en version française : Le Jardin botanique de Bruxelles, miroir de la Belgique, enfant de l’Afrique, Editeur : Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-ArtsBelgique, printemps-été 2012 (?).

Articles en ouvrages scientifiques/catalogues

[avecRammeloo, J. ; Aplin, D. et Fabri, R.], « The collections of the National Botanic Garden of Belgium », in : Segers, H., Desmet, P. &Baus, E., Tropical Biodiversity : Science, Data, Conservation. Proceedings of the 3rd GBIF Science Symposium, Brussels, 18-19 April 2005, p.30-43

« Michel Scheidweiler et Henri Galeotti, les pères du genre Ariocarpus (Cactaceae) », in : F. Daelemans, J.-M. Duvosquel, R. Halleux et D. Juste (éd.), Mélanges offerts à Hossam Elkhadem par ses amis et ses élèves, Archives et Bibliothèques de Belgique, numéro spécial 83, Bruxelles, 2007, p. 465-484

« La Belgique, le Brésil et Flore (1830-1900) », in : Terra Brasilis, Catalogue de l’exposition Terra Brasilis, Festival Europalia Brasil, Bruxelles, 2011, p.210-219.

Articles en revues scientifiques/actes/posters/colloques

« Michel Scheidweiler et Henri Galeotti, les pères du genre Ariocarpus », in : Cactus Aventures
International, n°54, avril 2002, p. 2-10 (également en anglais)

« La naissance du jardin botanique de la Société Royale d’Horticulture des Pays- Bas : attendue et placée sous les meilleurs auspices », in : Scientiarum Historia, 28 (2002), 1, Bruxelles (Palais des Académies), p.63-94

« Histoire du jardin botanique de Bruxelles (1830-1837) : des premiers soucis au désespoir, de l’idéalisme au pragmatisme de survie… », in : Scientiarum Historia, 28 (2002), 2, Bruxelles (Palais des Académies), p.17-58

« Michel scheidweiler y Henri Galeotti, los padres del género Ariocarpus (Cactaceae) », in : Elementos- ciencia y cultura- Universidad Autonoma de Puebla, n°54, julio-septiembre 2004, p.53-60

« L’utopie séricicole belge et la collecte d’un savoir national »,exposédans le cadre de : De Materia et Ingredientibus, Groupement de recherche international « Les Mondes lettrés », CNRS, Paris, 9-10 juin 2006

« Did Colonization Boost Relations Between Botanical Gardens ? The Belgian Situation”, in : Proceedings of the Symposium :The global and the local : the History of Science and the cultural Integration of Europe, European Society for the History of Science, Cracovie 6-9 septembre 2006)

« Entre modernité et archaïsme : les stratégies de survie et d’acquisitions des deux jardins botaniques de Bruxelles », in : La Vie des Musées, n°20, 2006, p.110-119 ;

« Un explorateur-naturaliste « belge » en Amérique du Nord : les voyages oubliés de Martin Maris (1810-1868) », in : Archives et Bibliothèques de Belgique, t. LXXVI, n° 1-4, p. 135- 168

« Se partager la recherche scientifique, un processus non dépourvu de violence : le Jardin botanique de Bruxelles versus les universités belges (1826-1914) », in : StudiumGenerale, Lettre d’information sur l’histoire des universités, 2007/1, 13e année, p. 23-36

« Trouver une niche dans le paysage scientifique belge : la tâche ardue du Jardin botanique de Bruxelles (1826-1914) », exposédans le cadre de la journée d’étude du groupeStudiumGenerale(Louvain-la-Neuve, 30/3/2007)

« Strategies to survive and to thrive of a state botanic garden : the Brussels’ Botanic Garden from its early days to the WWI », exposédans le cadre du Annual Meeting of the History of Science Society (U.S.), the Society for the Social Study of Science, and the Philosophy of Science Association, Washington, 1-4/11/ 2007

« A symbol and a Tool. The Political Uses of the National Herbarium of Belgium (1826-1940) », exposé dans le cadre du workshop HortusSiccus- An Empire between Sheets of Paper. The Herbarium as Political and Social Object, Friedrich-Schiller-Universität Jena, 11/12/2007

« Une histoire buissonnière : les explorateurs belges du règne de Léopold 1er (1831-1865) » [poster], dans le cadre deLa Nuit des Chercheurs, Université Libre de Bruxelles, 26/09/2008

« What did shape the Brussels Botanic Garden (1826-1912) ? Botany and its numerous competitors… duels or duets ? », in : Studies in the History of Gardens and Designed Landscapes, vol. 28, nrs. 3 & 4, July-December 2008, University of Pennsylvania, London & Philadelphia, p. 400-413

[avec I. Hoste] « La Guerre des Roses. François Crépin (1831-1903) contre Paul Evariste Parmentier (1860-1941), un antique contre un moderne ? », in : Jahrbuch für Europäische Wissenschaftskultuur, Bd. 4 (2008), p. 117-159

Compte-rendu de « Raf De Bont, DarwinsKleinkinderen. De Evolutietheorie in België, 1865-1945 », in : Bulletin d’Information de l’Association Belge d’Histoire Contemporaine, t. XXXI, 2009, 1, p. 53-55

« Les jardins botaniques, une histoire à déflorer », in : Bulletin d’Information de l’Association Belge d’Histoire Contemporaine, t. XXXI, 2009, 1, p. 24-27 ;

[Fr. Billiet, D. Diagre& E. Robbrecht] « L’orchidophile Georges Bronckart. Une contribution à sa biographie, avec cinq lettres (1903-1904) adressées à Alfred Cogniaux », in : Systematics and Geography of Plants, 79 : 229-244 (2009)

[avec I. Hoste] « François Crépin (1831-1903) : Practicing Botany in a changing World », exposédans le cadre des VUB-ULB Crosstalks (Pecha Kucha Brussels), VUB, 09/02/2010

« Cactaceae of the Southwest (Big Bend to Utah) », exposé dans le cadre du 9th IOS Inter-Congres [International Organization for Succulent Plant Study], 22-25 March 2010, NeesInstitut, Bonn University ;

[avec D. Aplin et Q. Groom] « Prickly Challenge : Evaluating Cacti in Meise », exposé dans le cadre du 8th IOS Inter-Congres [International Organization for Succulent Plant Study], 8-11 May 2009, NeesInstitut, Bonn University

« In the Name of the Bourgeoisie. Early Belgian Collectors in America (1830-1865) », exposé dans le cadre du ICHST- International Congress of History of Science and Technology, Session : Plants as Ideas and Instruments : A Symposium in Memory of Philip J. Pauly, Budapest, 28/7-0-2/8/2009

[avec I. Hoste] « A Case Study of the Changing Scientific Community after The Origin : François Crépin’s Conversion to Darwinism » [speech], Second Young Researchers Day & Workshop on the Relations between Logic, Philosophy and History of Science, Brussels, 6-7/09/2010

« Early Belgian Plant Collecting Policy (1830-1865) : Why ? Where ? Who benefited from it ? »,exposé dans le cadre du International Symposium Botanical Diversity : Exploration, Understanding and Use, Royal Academy for Overseas Sciences & National Botanic Garden of Belgium, Meise, 16th-18th September 2010 ;

« The Belgian Nurseries introducing « Novelties » : did Belgian Taxonomists really benefit from the Horticultural Industry and Plant Hunters (1830-1870) ? »[speech], 4th International Conference of the European Society for the History of Sciences (ESHS), Barcelona, 18-20/11/2010

[avec I. Hoste] « François Crépin’s long way from fixism to transformism », dans le cadre du Young Botanists’ Day : Evolution in Botany : from Darwin to Women, ULB, 23-24/11/2010

« Les mondes Botanique et horticole belges (1850-1890), creusets d’une conscience écologique précoce ? »[speech], HenRI – Histoire de l’Environnement – Réseau Interdisciplinaire Groupe de contact FNRS, colloque du 10/05/2011

Compte-rendu de « Daugeron, Bertrand, Collections naturalistes entre science et empires (1763-1804). Paris, Muséum National d’Histoire Naturelle, 2009 ; 1 vol. in 8°, 635 p., ill. (coll. Archives) » in : RBPH-BTFG – Revue Belge de Philologie et d’Histoire, t.88, fasc.2 [2011], pp. 619-620

« Les plant-hunters belges durant le règne de Léopold 1er (1831-1870) : succès et paradoxe », in : Circumscribere. International Journal for the History of Science, vol. 9, 2011, p. 78-99

« Science, enseignement, sociabilité bourgeoise… les antagonistes fonctions des jardins botaniques de Bruxelles 1788-1870 », Actes du colloque La Promenade au Tournant des XVIIIe et XIXe siècles, Belgique/Europe, ULB, 19-20/12/2008, in : Etudes sur le 18e siècle- XVIII (Belgique-France-Angleterre), 2011, Editions de l’Université de Bruxelles, p. 219-240

« Les naturalistes collecteurs : au services de la science… ou du commerce ? L’étonnant cas belge (1830-1870) », Colloque international Horticulture et Sciences de la Vie aux XVIIIe et XIXe siècles, Construction d’un espace épistémologique, Université d’Angers, Maison des Sciences humaines, 17 mars 2011

« Les naturalistes collecteurs : au service de la science… ou du commerce ? Réflexions sur l’étonnant cas belge (1830-1870) », in : Bulletin d’Histoire et de Epistémologie des Sciences de la Vie, vol.18, n°2, Editions Kimé, Paris, 2011, p. 131-156

« Parcourir le monde pour les plantes : les naturalistes-collecteurs belges du règne de Léopold 1er (1830-1865) », exposé dans le cadre de la séance commune de l’Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer, 19 janvier 2012

Conférences

Splendeur de la floraison des Cactacées (depuis 1996, en Belgique et à l’étranger),idem en néerlandais, panorama de l’histoire de la connaissance de la famille des Cactaceae ;

Le mythe des Archiducs Albert et Isabelle, conférence organisée à l’initiative du Cercle d’Histoire et d’Archéologie de Saint-Ghislain (1996) ;

Quatre voyages à la recherche des Copiapoa du Chili, Colloque international ELK, etc. (depuis septembre 1998), idem en néerlandais ;

Du Big Bend au plateau du Colorado, les cactées du sud-Ouest des Etats- Unis, (depuis mai 1999, à la Société Nationale d’Horticulture de France, entre autres) ;

3 semaines sur l’Altiplano bolivien en quête de Cactées (à partir de janvier 2001), au Colloque international ELK (sept.2002), entre autres, idem ennéerlandais ;

Les Pediocactus et Sclerocactus, deux genres du Sud-Ouest des États-Unis, mal connus et mal compris, (à partir d’août 2004) ;

La taxonomie : comment et pourquoi ? Un peu d’histoire de la botanique, (à partir de septembre 2007, à la Société Nationale d’Horticulture de France etc.) ;

Les Cactaceae, un groupe botanique menacé (à partir de septembre 2009) ;

Le jardin botanique de la Société Royale d’Horticulture (1826-1870), à Altaïr Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques (ULB) en mars 2004 ; Ecole doctorale ULB en mai 2004 ; Société Royale d’Histoire et d’Archéologie de Bruxelles en mai 2004 ; Journée du CirHiBru (15 décembre 2005) etc.

Un parcours initiatique très solitaire : un doctorat sur l’histoire du Jardin botanique de Bruxelles, au Séminaire d’Histoire contemporaine de l’Université Libre de Bruxelles, 15 juin 2006 ;

Le Jardin botanique de Bruxelles, de l’utopie bourgeoise à la reconnaissance internationale,conférence auCentre National d’Histoire des Sciences-C.N.H.B. (26 octobre 2006) etc.

Activités présentes

Chercheur/archiviste au grade d’Assistant au Jardin botanique national de Belgique, mai 2006-



















info visites 109755

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française