9(3)

Enfin viennent les témoignages, le premier étant de nature expérimentale :

1° Perault (pour Perrault ?) a disséqué de tels animaux et il a trouvé que leur estomac était plein de nourriture, ce qui démontre bien qu’ils sortaient de quelque part et qu’ils ne venaient pas d’être formés.

2° William Derham a observé un cas analogue à celui de Froidmont, dans le
Berkshire, mais il a pu démontrer que ces batraciens venaient en réalité d’une mare proche.
Et John Ray de conclure que Froidmont aurait pu se donner un peu de
mal et chercher d’où venaient ces grenouilles. La pertinence de ce texte
est remarquable. Ajoutons que Arnaud de Nobleville et Salerne (1756-1757) ont fait écho à la critique de John Ray.

Références

L. D. Arnaud de Nobleville & [F.] Salerne, 1756-1757. - Histoire naturelle des animaux pour servir de continuation à la matière médicale de Geoffroy. Paris, de Saint & Saillant, G. Cavelier ; Le Prieur ; 9 tomes en 6 vol. in- 4°.
[Ces six volumes constituent les volumes 11 à 16 de la « Matière médicale » de Geoffroy, Et. Fr., dit l’Aîné, 1753-1756 pour les 10 premiers volumes : « Traité de la matière médicale ou de l’histoire des vertus, du choix et de l’usage des remèdes simples », traduit en français par Antoine Bergier.]

E. De Seyn, 1935-1936. - Dictionnaire Biographique des Sciences, des Lettres et des Arts en Belgique. Bruxelles, Editions L’Avenir ; 2 vol. in- 4° ; I : [VIII] + (1-531) (1935) ; II : [IV] + (537-1188) + [4] pp. (1936) ; 140 pl. h. t. en tout.

Libert Froidmont, 1627. - Meteorologicorum Libri sex. Antverpiae, apud Balth. Moretus & Viduam Ioannis Moreti & Io. Meursium ; petit in- 4° ; 420 pp.

Libert Froidmont, 1656. - Meteorologicorum Libri sex. Cui accessit in hac ultima editione Thomas Fieni & Lib. Fromondi dissertationes de Cometa anni 1618 et clarorum virorum judicia de pluvia purpurea Bruxellensi. Londini,Typis E. Tyler, Impensis Ed. Story ; in- 18° ; 525 + 147 pp.

Sir Geoffroy Keynes, 1976. - John Ray. A Bibliography 1660-1970. A Descriptive Bibliography of the Works of John Ray, English Naturalist, Philologist and Theologian. Amsterdam, Gerard Th. van Heusden ; XVI + 184 pp., ill., 4 pl. h.t.
[La première édition, parue en 1951, chez Faber & Faber Ltd., London, est sensiblement moins complète (163 pp.).]

Ch. E. Raven, 1950. - John Ray, naturalist. His Life and Works. Cambridge University Press ; grand in- 8° ; 506 pp.
[Il s’agit de la deuxième édition, ne comportant que peu d’additions par rapport à la première, parue en 1942 (XIX + 502 pp.).]

John Ray, 1743. - The Wisdom of God manifested in the works of the creation. London ; in- 8° (11th edition) ; [X] + [XII] + (17-405) pp.
[Les autres éditions sont citées dans le texte, ainsi que les principales traductions.]

[1 Bull. Soc. roy. Bot. Belg. 119, fascicule 1 (sous presse).

[2Lors de la séance du 2 avril 1986.

[3C’est dans d’autres circonstances qu’un an plus tôt, le 4 septembre 1870, Napoléon avait
traversé Liège en train spécial : il se rendait à son lieu de captivité, le chateau de Wilhelmshöhe.

[4Franceschini Pietri, le secrétaire attitré de Napoléon III, avait accompagné celui-ci à Wilhelmshöhe, puis, le 19 mars 1871, en Angleterre.

[5 Il n’était pas question d’incognito lors du premier séjour d’Eugénie de Montijo à Spa, en
1849, quatre ans avant son mariage avec Napoléon III.

[6Pages de l’édition posthume de 1656, mais le fait est déjà mentionné dans l’édition de 1627.

[7Pages citées d’après la onzième édition, de 1743.

[8 Pages citées d’après la onzième édition, de 1743.



















info visites 179415

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française