6(2)2

Le centenaire de la naissance de George Sarton

George Sarton, né à Gand en 1884 et décédé à Cambridge en 1956, fut,
sinon l’inventeur, au moins un ardent promoteur de l’histoire de la
science, à qui l’on doit que cette branche du savoir est devenue une discipline indépendante et féconde. Fondateur des revues Isis et Osiris,
auteur d’une monumentale Introduction to the History of Science, de plusieurs autres ouvrages et de très nombreux articles, George Sarton fut
en tout cas le plus important historien de la science de la première moitié
du XXème siècle.

En 1984, Technologia réservera une de ses livraisons pour célébrer le
centenaire de la naissance de George Sarton, en publiant des textes
consacrés à la vie ou à l’œuvre du grand savant belge.

Les chercheurs désireux de participer à ce numéro spécial sont priés
d’en aviser la direction de Technologia le plus rapidement possible.

Het eeuwfeest van de geboorte van George Sarton

George Sarton, geboren te Gent in 1884 en overleden te Cambridge in
Massachusetts in 1956, was de voornaamste pionier van de geschiedenis der wetenschappen. Het is dank zij hem dat deze specialiteit een
zelfstandige en druk beoefende discipline geworden is. Hij heeft de tijdschriften Isis en Osiris opgericht, en een monumentale Introduction to the
History of Science
geschreven, naast verschillende andere werken en
talrijke artikels. Hij mag beschouwd worden als de voornaamste historicus der wetenschappen van de eerste helft der 20e eeuw.

Technologia zal in een aflevering van de jaargang 1984 het eeuwfeest
van de geboorte van George Sarton herdenken, door teksten op te nemen over leven of werk van deze grote Belgische geleerde.

Navorsers die bereid zijn aan dit speciaal nummer mee te werken worden verzocht zich zo snel mogelijk met de redaktie van Technologia in
verbinding te stellen.

George Sarton’s Centennial

George Sarton was born in Gent in 1884 and died in Cambridge, Mass.
in 1956. He was, if not the creator, the ardant promoter of the History of
Science. We owe to him that this branch of knowledge became an independant and productive discipline.

Founder of the reviews Isis and Osiris, author of the monumental Introduction to the History of Science, of many works and a great number of
articles, Georges Sarton was certainly the most important historian of
science in the first half of the twentieth century.

In 1984, Technologia will devote an issue to the commemoration of
George Sarton’s Centennial by publishing texts related to the life and
work of the great Belgian scholar.

Historians of science who wish to contribute to this special issue are
requested to contact the editor-in-chief as soon as possible.

[1 Sur Albert Lancaster, voir Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Notices biographiques et bibliographiques concernant les membres, les correspondants, les associés, 1907-1909, p. 157-165 ; Mourlon, Discours prononcé aux funérailles d’Albert Lancaster, dans « Bulletin de l’Académie Royale de Belgique, Classe des Sciences », 1908, p. 173-176 ; L. Dufour, L’œuvre scientifique d’Albert Lancaster, dans « Ciel et Terre », t. 58, 1942, p. 109-121 ; J.-F. Cox, Notice sur Albert Lancaster, dans « Annuaire de l’Académie Royale de Belgique », t. CXVII, 1951, p. 57-68 ; A. De Smet, Voyageurs belges aux Etats-Unis du XVIIIe siècle à 1900, Bruxelles, 1959, p. 106-107 ; L. Dufour, Albert-Benoit Lancaster, dans « Biographie Nationale », t. XXXII (Suppl. t. IV). Bruxelles, 1964, col. 333-337.

[2 Archives Générales du Royaume à Bruxelles (A. G. R. B.). Enseignement Supérieur (nouveau fonds). N° 312 : Observatoire ; dossiers particuliers du personnel (dossier Lancaster).

[3A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 31 octobre 1866. Quetelet écrit notamment : En vous adressant des éclaircissements sur la marche de
l’Institution que je dirige, permettez-moi de vous faire remarquer que l’extension croissante
des observations m’a forcé de confier certains travaux de calcul à un jeune homme, M. Albert
Lancaster, que ses goûts entraînent vers l’étude des sciences mathématiques et que ce n’est
que grâce à son concours que j’espère pouvoir mettre au courant l’arriéré considérable qui
existe pour la publication de nos Annales.

[4A.G.R.B., dossier cité ; lettre du ministre de l’Intérieur à A. Quetelet, Bruxelles, 12 novembre 1866.

[5 A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 19 novembre 1866.

[6 A.G.R.B., dossier cité ; lettre du ministre de l’Intérieur à A. Quetelet, Bruxelles, 30 novembre
1866 ; Arrêté royal signé à Laeken, le 10 décembre 1866 accordant un subside de cinq
cents francs à A. Lancaster sur le budget du département de l’Intérieur, exercice 1866.
Dans la lettre citée plus haut, Quetelet parle du travail de Lancaster à l’Observatoire en termes particulièrement élogieux : Depuis deux mois qu’il travaille régulièrement à l’Observatoire, j’ai eu lieu d’être très satisfait de sa tenue et de l’amour du travail que je remarque dans ce jeune homme que je crois sous tous les rapports digne de l’encouragement que j’ai l’honneur de demander pour lui.

[7 A.G.B.R., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 15 avril 1867

[8 A.G.R.B., dossier cité ; lettre du ministre de l’Intérieur à A. Quetelet, Bruxelles, 7 mai 1867.

[9 A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 19 mai 1867.

[10A.G.R.B., dossier cité ; lettre du ministre de l’Intérieur à A. Quetelet, 5 juin 1867.

[11A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 7 juin 1867.

[12 Cette opération eut lieu en septembre 1868 ; voir Académie Royale de Belgique (A.R.B.),
Correspondance d’A. Quetelet, n° 1432, lettres de F. Kaiser à A. et E. Quetelet.

[13 Voir aussi A.R.B., Correspondance d’A. Quetelet, n° 1599.

[14 A.G.R.B., dossier cité ; voir la lettre d’A. Quetelet citée à la note n° 11 et celle du même
au même, Bruxelles, 24 juin 1867. Ch. Sainte-Claire Deville était président de la Commission de l’Observatoire météorologique central de Montsouris et demanda à A. Quetelet de nombreux renseignements sur les températures de Bruxelles à des moments
déterminés ; A.R.B., Correspondance d’A. Quetelet, n° 2205.

[15A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Lancaster à A. Quetelet, Schaerbeek, 27 août 1867.

[16 A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 30 août 1867.

[17 A.G.R.B., dossier cité ; Arrêté royal donné à Bruxelles, le 23 septembre 1867.

[18 A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Lancaster à A. Quetelet, Bruxelles, 11 février 1873.

[19 A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’A. Quetelet au ministre de l’Intérieur, Bruxelles, 11 février 1873.

[20 A.G.R.B., dossier cité ; lettre du ministre de l’Intérieur à A. Quetelet, Bruxelles, 18 février 1873.

[21A.G.R.B., dossier cité ; lettre d’E. Quetelet au secrétaire général du ministère de l’Intérieur
Bellefroid, Bruxelles, 17 février 1875.

[22A.G.R.B., dossier cité ; Arrêté du ministre de l’Intérieur du 23 février 1875.

[23 Voir notamment l’article de
L. Dufour cité à la note n° 1.



















info visites 168958

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française